Croissance

7 conseils 
pour réussir une négociation

1 Prendre le contrôle de ses intuitions.

Quels sont mes leviers, comment est-ce que je fonctionne, qu’est ce qui m’influence, d’où viennent mes automatismes ?

2 Accepter

Accepter que mon pire ennemi ce soit tout d’abord moi et mon ego. Il va se glisser dans toutes les failles que je vais ouvrir dans la négociation. Il faut accepter avec humilité de danser avec l’ego de l’autre, mais accepter aussi ses automatismes et apprendre à les dépasser pour faire preuve d’intelligence.

3 Construire

Construire une stratégie et un objectif clair. Cela ne veut pas dire que tout va se dérouler entièrement comme prévu, mais il faut suivre un cap pour éviter les automatismes. Même si cela peut être bousculé par l’autre, cette préparation évite souvent les grosses surprises.

4 Comprendre et non convaince

Convaincre = Vaincre + Con (préfixe intensif: de manière plus importante). Essayer de convaincre l’autre c’est lui expliquer à quel point il a tort et à quel point vous avez raison. C'est le risque de démarrer une relation de pouvoir néfaste à la négociation.

5 Pratiquez 
l’écoute active.

Montrez à votre client que vous avez bien compris ses besoins, sa position et ses problématiques.

6 Augmentez l’autre

Cherchez dans le système de valeurs de votre client un futur bénéfice pour lui à aller sur l’accord que vous recherchez pour obtenir un oui. Faire que l’autre accepte librement ma proposition en utilisant son mode de pensée, sa grille de lecture.

7 Pratiquez, pratiquez ...

N’ayez pas peur de pratiquer et apprenez. Utilisez votre expérience pour vous améliorer.